Négociation sur les salaires au niveau de la branche : L’intersyndical appelle au débrayage


L’analyse de la CFE CGC IPRC sur le sujet :

A la suite de l’échec des négociations salariales de branche et de la signature de la pétition par plus de 12 000 salariés, l’inter-fédérale a décidé :

  • l’envoi d’une lettre ouverte (ci-jointe) au président de l’association d’employeur lui demandant de rouvrir les négociations. Ce courrier sera transmis aux conseil d’administration de l’Agirc et de l’Arrco
  • D’un débrayage l’après midi du 15 mars durant la remise du courrier aux membres des conseils d’administration (tract d’appel joint).

Pour la CFE CGC, l’enjeux de cette mobilisation dépasse  la seule question des salaires. L’échec de cette négociation n’est que l’écume d’une volonté de remettre en cause, pour les baisser bien sur, nos avantages conventionnels. C’est le moyen principal avec la baisse des effectifs que nos employeurs utilisent pour répondre aux obligations de réduction des coûts.

Il ne faut pas penser qu’il ne s’agit que d’un problème de branche et que dans nos entreprises nous ne sommes pas concernés par cette orientation. Si l’on touche à notre CCN, nos protocoles internes qui viennent complétés la convention de branche seront aussi réduits. Aucune de nos entreprises n’est à l’abri. 

Aujourd’hui ce sont les salaires mais demain on nous demandera de réduire nos indemnités de départ, nos jours de congés…….

Le moment est venu de dire que les salariés ne doivent pas être la variable d’ajustement permettant de remplir les objectifs fixés par les partenaires sociaux.

Communiqué Commun

 

Partager cet article..
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •